Le Canada tente une fois de plus de fixer des objectifs de santé publique

La dernière tentative du Canada d’établir des objectifs nationaux pour la santé publique était au programme de la réunion annuelle de l’Association médicale canadienne à Edmonton, en Alberta. Des efforts ont été déployés au cours des 30 dernières années pour élaborer des objectifs de santé pour le Canada, mais aucun n’a été atteint. Des médecins de partout au Canada se sont réunis pour savoir pourquoi l’espoir est maintenant renouvelé pour un plan visant à améliorer la durée et la qualité de vie La ministre canadienne de la Santé publique, Carolyn Bennett, l’une des dirigeantes conjointes du gouvernement du Canada, a déclaré que le Canada est un grand pays qui présente de sérieux défis (comme les différences d’accès aux soins entre les collectivités rurales et urbaines). le processus de consultation publique actuel. “ Il y a beaucoup à apprendre. Ce processus a été mort-né plusieurs fois auparavant. Nous sommes très excités . . . Nous allons y parvenir. ” Lors d’une réunion en septembre 2004, le premier ministre et les premiers ministres provinciaux et territoriaux ont signé un plan d’action de 10 ans qui, selon eux, améliorerait les soins de santé pour tous les Canadiens. Ce plan comprenait un engagement à établir des objectifs pour améliorer la santé des Canadiens et réduire la pression sur le système de soins de santé. Les ministres se sont engagés à établir ces objectifs et cibles de santé en collaborant avec des experts et le public canadien. La première phase de la consultation, lancée en mars 2005, se concentre sur l’élaboration d’objectifs communs en matière de santé publique. La deuxième phase, qui débute cet automne, portera sur chaque juridiction provinciale et sur les objectifs de développement du gouvernement national. Les objectifs convenus. Essayer d’amener les gouvernements du Canada (fédéral, provinciaux et territoriaux) à s’entendre sur des objectifs de santé a été un défi dans le passé, a déclaré l’administrateur en chef de la santé publique du Canada, David Butler-Jones. Le processus s’apparentait à essayer de persuader tous les membres de l’Union européenne de se mettre d’accord sur les mêmes objectifs de santé, a-t-il expliqué. “ Ceci est une formidable opportunité, ” Dr Butler-Jones a dit.“ Nous tirons parti des expériences d’ailleurs et de l’expérience canadienne. Nous allons de l’avant avec une compréhension globale des différents déterminants qui influencent la santé et de la façon dont nous, en tant que société, pouvons les influencer et y participer. ” “ Lorsque nous regardons les objectifs et les problèmes dans d’autres pays, sont des différences, mais nous avons beaucoup plus en commun en tant qu’individus et familles que nous avons des différences. . . Nous nous appuyons sur nos propres capacités et apprenons les uns des autres. Aucun d’entre nous n’a les ressources pour tout faire. Les collaborations sont essentielles. ” “ L’un des aspects positifs des processus de définition des cibles qui ont été entrepris à ce jour est la collaboration transparente entre les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada, ” a déclaré Michael McGinnis, un chercheur senior à l’Institut de médecine des États-Unis. “ Il y a une circulation facile de l’information. ” Des renseignements supplémentaires sur le processus canadien d’établissement des objectifs de santé publique peuvent être trouvés à www.healthycanadians.ca