L’exercice fonctionne en stimulant les NERFS, pas seulement les muscles, selon une étude

Il est de notoriété publique que le fait de soulever des poids augmente la force – mais on n’a jamais vraiment déterminé à quel point et à quelle fréquence les gens devraient se lever. De nouvelles données révèlent que même si l’haltérophilie renforce la masse musculaire, la musculation lourde renforce les muscles. La raison derrière cela, disent les chercheurs, est due aux connexions neurales que le cerveau et le corps font en soulevant des poids lourds.

Les motoneurones relaient les signaux du cerveau vers les muscles. C’est ainsi que nous décidons quand et comment faire varier nos muscles. Les chercheurs ont noté que les charges lourdes engageaient les connexions neuronales entre ces cellules plus que la levée de poids légère, même si on fait moins de répétitions. (Connexes: Augmenter la force et le métabolisme: soulever des poids plus lourds pour moins de répétitions.)

Les chercheurs ont recruté 26 gymnastes réguliers (tous des hommes) et ont observé leurs séances d’entraînement pendant une période de six semaines. On a demandé aux participants d’utiliser une machine d’extension des jambes chargée de 30 ou 80% du poids maximum qu’ils pouvaient soulever. L’équipe a ensuite noté combien de répétitions chaque participant pouvait faire en une semaine. Il a été constaté que la levée légère et lourde a connu la même croissance musculaire. Cependant, ceux qui portaient des poids lourds ont augmenté leur force d’environ dix livres.

Examiné encore plus loin, chaque homme a été attaché à une machine qui a fourni un courant électrique aux nerfs qui ont stimulé les muscles de jambe. Ce dispositif de stimulation électrique a été utilisé comme base de comparaison pour déterminer comment les cellules nerveuses de chaque participant pouvaient atteindre une efficacité de 100%, ce qui ne peut pas être réalisé uniquement par l’exercice. Les chercheurs ont répété ce test plusieurs fois pendant trois semaines. Au cours de cette période d’essai, l’équipe a constaté que ceux qui ont soulevé des poids légers ont augmenté leur capacité nerveuse de 90,7% à 90,22%, ce qui n’est guère une différence. D’un autre côté, ceux qui ont soulevé des poids lourds ont augmenté leur capacité nerveuse de 2,35%, passant de 90,94% à 93,29%.

Le professeur Nathaniel Jenkins, qui a mené la recherche, a émis l’hypothèse que l’augmentation de la capacité nerveuse se traduisait directement en force musculaire. Il prétend que l’entraînement à haute charge est «plus efficace» et qu’il entraîne «de plus grandes adaptations [des cellules neurales]».

Le plus gros n’est pas toujours le meilleur

L’hypothèse que les corps plus gros sont plus forts est trompeuse. Il existe des preuves qui prouvent que ceux avec un cadre plus grand sont plus capables de transporter des charges plus lourdes; mais ce n’est pas entièrement inclusif ni concluant de la force. Les experts en musculation, ainsi que les professionnels de la santé, notent maintenant une nuance distincte entre masse corporelle et force. Le plus révélateur de la force, disent ces professionnels, est de savoir comment les motoneurones sont bien engagés.

La puissance de la contraction d’un muscle dépend fortement des associations neurales. Plus les neurones moteurs sont activés, ainsi que la force d’impulsion envoyée par chaque cellule, déterminent la quantité de fibres musculaires qui se contractent. Le levage de poids lourds est plus efficace pour faire agir les motoneurones plus efficacement. Chez une personne sédentaire, les motoneurones libèrent encore des impulsions, mais de manière désordonnée. L’entraînement constant améliore ce processus, générant des impulsions nerveuses plus puissantes. Pour atteindre pleinement cet état, les gens devraient effectuer des exercices de musculation avec des charges qui sont 80 pour cent de leur force maximale.

Comprenez l’implication cachée de ceci: il y aura des jours où l’on se sent plus fort. Cela n’a rien à voir avec la taille des muscles, mais avec l’efficacité du système nerveux central. Les personnes qui ne sont pas bien reposées ressentiront de légères différences dans leur force globale.

Améliorez votre routine d’entraînement avec des histoires comme celle-ci sur MensFitnessFocus.com ou WomensFitnessFocus.com.