Un biologiste explique comment la marijuana provoque le suicide des cellules tumorales

Christina Sanchez, biologiste moléculaire de l’Université Compultense de Madrid, étudie l’activité moléculaire des cannabinoïdes depuis plus d’une décennie. Grâce à ses études, elle et ses collègues ont découvert que le tétrahydrocannabinol (THC), qui est la principale composante psychoactive du cannabis, tue les cellules innombrables tout en permettant aux cellules saines de se développer. C’était une découverte inattendue lorsque Sanchez et son équipe étudiaient des cellules de cancer du cerveau pour mieux comprendre leur fonctionnement. Ils ont observé que lorsque les cellules étaient exposées au THC, les cellules tumerales cessaient de croître puis se détruisaient elles-mêmes. Cela s’est produit à la fois dans les tests de laboratoire et les essais sur les animaux. Sanchez a d’abord rapporté ses conclusions miraculeuses en 1998, qui ont été rapportées dans un journal européen de biochimie appelé FEBS Letters.

Selon Sanchez, « après la découverte de ce composé qui s’appelle THC, il était assez évident que ce composé devait agir sur les cellules, sur notre organisme, par un mécanisme moléculaire. » Les recherches ont montré que le corps humain est conçu pour utiliser des composés de cannabis. Dans les années quatre-vingt, la recherche a d’abord montré que le corps humain contient deux cibles pour le THC. L’un est le système endocannabinoïde qui traite le THC à travers un cadre endogène. Ensuite, les différents récepteurs aux cannabinoïdes dans tout le corps qui les utilisent. En parallèle, le corps bénéficie des cannabinoïdes via ces deux systèmes naturels. Le cannabis est le seul endroit dans la nature où certains cannabinoïdes sont trouvés.

Sanchez poursuit: «Les endocannabinoïdes, avec les récepteurs et les enzymes qui synthétisent, qui produisent les endocannabinoïdes et qui dégradent les endocannabinoïdes, sont ce que nous appelons le système endocannabinoïde. Nous savons maintenant que le système endocannabinoïde régule de nombreuses fonctions biologiques: appétit, apport alimentaire, comportement moteur, reproduction et bien d’autres fonctions. Et c’est pourquoi la plante a un tel potentiel thérapeutique. « 

Les cannabinoïdes du cannabis, lorsqu’ils sont consommés, fonctionnent avec le système endocannabinoïde naturel du corps et se lient aux récepteurs de la même manière que les cannabinoïdes endogènes. Les effets cancéreux, comme le démontrent les modèles animaux de cancers du sein et du cerveau, sont que les cellules cancéreuses s’autodétruisent. Un grand avantage des cannabinoïdes est leur capacité unique à cibler spécifiquement les cellules tumorales sans aucun effet sur les cellules normales. Cela donne aux cannabinoïdes l’avantage par rapport à la chimiothérapie qui cible bien plus que la cible réelle.

Les produits de chanvre peuvent également aider à soutenir une vie saine, comme les extraits de chanvre en ligne. Mike Adams, Health Ranger, s’est récemment associé à Native Hemp Solutions pour créer un extrait de chanvre contenant du CBD validé en laboratoire. CWCLabs – le propre laboratoire indépendant et certifié ISO du Ranger – a développé une méthodologie d’analyse CBD parmi les plus précises disponibles, afin que les consommateurs puissent savoir ce qu’il y a vraiment dans les produits qu’ils achètent.